le lit de renard

Le lit de Renard

26 mars 2019

Vous connaissez Renard ? la première réalisation de Pitchounette à la machine à coudre… Ainsi que je vous le disais la dernière fois, Renard a une vraie vie : il parle, il joue… et forcément il dort ! Or, Renard a froid la nuit… (??) Donc miss Pitchounette a voulu lui faire un sac de couchage, un petit lit rien que pour lui. Nous voilà reparties à farfouiller dans les tissus pour lui confectionner un petit nid où il aura bien chaud. Pour être raccord avec les couleurs du doudou, nous (je, en fait…) avons choisi un velours milleraies rouge et un carré de coton blanc à petites fleurs rouges…

L’idée est simple : faire un coussin rectangulaire avec une poche sur le dessus pour rentrer Renard. Comme nous étions en milieu de semaine, cela tombait bien, ce n’est vraiment pas long à faire ! Pour éviter de se retrouver avec un coussin de 15 kilomètres de long, je suis partie du principe que la queue du renard se repliait, nous voilà donc avec deux morceaux de tissu de 35 cm de long à coudre. Pour le côté drap, 20 cm de longueur suffit : il faut bien qu’il sorte sa tête pour dormir, ce pauvre Renard !

J’en ai profité pour expliquer à Pitchounette comment reconnaître l’endroit de l’envers sur les tissus (pas sûre qu’elle ait bien intégré le concept encore… ) et lui faire enfiler le fil dans le chas de l’aiguille (finalement ca a pris plus de temps que de coudre !!). Trois piqûres après, voilà le drap attaché au futur lit. Même opération, pour coudre le matelas, on place les deux tissus endroit sur endroit, hop ! Quatre piqûres droites et c’est fait ! On laisse quand même un trou pour pouvoir retourner le tissu et rembourrer. Puis, on reprend la machine pour fermer le coussin. Tandam !!! Et voilà Renard a son petit lit ! D’ailleurs, il en est très content 😉

Un petit lit bien confortable pour les doudous

Dans le même esprit que le premier ouvrage, celui-là a le mérite d’être ultra simple et de se faire très vite. Pas le temps de se décourager, ni de se déconcentrer ! C’est l’occasion de commencer à montrer des petites choses qu’il faudra qu’elle fasse toute seule : mettre le fil dans l’aiguille (puis remettre la protection pour éviter à des petits doigts de partir sous l’aiguille quand on pique), visualiser les deux côtés d’un tissu, mettre des épingles pour tenir les tissus ensemble. Souvent, je lui montre puis elle le refait derrière moi. Dans tous les cas, je reste bien à côté pour la rassurer et vérifier que tout se passe bien (maman poule, le retour ^^).

Prochain projet en cours de réflexion… Je vous laisse la surprise 😉

163 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.